L’écosystème de la French Tech monopolisé par l’Île-de-France

12 février 2021

Les startups françaises ont levé 5,39 milliards d’euros en 2020. C’est 7% de plus qu’en 2019. Mais la Nouvelle-Aquitaine est très très peu présente dans l’écosystème des startups importantes.

Next40 French Tech 120Le 08 février dernier, Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, présentait les promotions 2021 du Next40 et du French Tech 120. L’indice Next40 est un label créé par le Gouvernement qui distingue 40 startups françaises à très fort potentiel. On retrouve ainsi des valeurs sûres de la Tech française comme Blablacar, Doctolib ou Deezer.

Douze nouvelles startups intègrent le Next40 2021 et remplacent douze sociétés à priori exclues de ce club essentiellement pour n’avoir pas réalisé de nouvelles levées de fonds importantes dans les trois dernières années.

En 2020 seules quatre entreprises du Next40 n’avaient pas leur siège social en Île-de-France mais pour 2021 ce sont sept régions qui y sont représentées grâce aux entrées de Kinéis (Occitanie), Skeepers (Provence-Alpes-Côte-D’azur), Akénéo (Pays-de-la-Loire), Lumapps (Auvergne-Rhône-Alpes) et Exotec (Hauts-de-France). Aucune société de Nouvelle-Aquitaine n’y figure donc.

Seulement deux startups de Nouvelle-Aquitaine

Avec le French Tech 120, le Gouvernement a créé un label dédié au soutien de 120 startups en phase d’hyper-croissance. Mais pour équilibrer cette sélection, deux startups sont sélectionnées par région en prenant en compte leurs levées de fonds et leur croissance. Pour la Nouvelle Aquitaine c’étaient les sociétés Treefrog Therapeutics et Loisirs Enchères en 2020 et elles sont remplacées par les sociétés GeoSat et UltraPremium pour la promotion 2021 selon le média économique La Tribune de Bordeaux. Ainsi 70% des startups du French Tech 120 ont leur siège social en Ile-de-France.

Selon le dernier baromètre EY des levées de fonds de l’écosystème français des startups, en 2020, les entreprises innovantes françaises ont réalisé 620 opérations de levées de fonds pour un montant de 5,4 milliards d’euros. C’est 7 % de plus qu’en 2019 en valeur malgré une baisse de 16 % en volume. Avec 75 % des montants levés et 57% des opérations en 2020, l’Île-de-France est là aussi l’incontestable leader devant la région Auvergne-Rhône-Alpes (8 % des investissements en valeur et 13 % en nombre) et la région Hauts-de-France (4 % des investissements en valeur et en nombre).