André Garreta vers un troisième mandat

1 octobre 2021

André GarretaPrésident de la Chambre de commerce et d’industrie Bayonne Pays Basque depuis 2010, André Garreta devrait y être prochainement réélu. Mais les reformes gouvernementales tourmentent la pérennité de cette chambre consulaire créée en 1726.

C’est du 27 octobre au 9 novembre 2021 que les dirigeants et dirigeantes d’entreprises éliront, pour cinq ans, leurs représentants à la tête des 126 Chambres de commerce et d’industrie de France. A Bayonne, André Garreta et sa liste d’une trentaine d’entrepreneurs et entrepreneuses devraient être logiquement élus puisque c’est la seule liste en présence. S’engager à la tête d’une CCI demande de l’abnégation et de la compétence, logique donc que les candidats soient si peu nombreux. Mais du coup la présence d’une seule liste pourrait bien démobiliser les chefs d’entreprises, ce serait dommage car plus la participation sera importante, mieux les chefs d’entreprise pourront être soutenus par leur Chambre consulaire.

Elu une première fois en 2010 puis réélu en 2016 à la tête de la CCI Bayonne Pays Basque, André Garreta devrait donc s’engager bientôt pour un troisième mandat. Ayant déjà subi la crise économique engendrée par la Covid, il devra continuer à composer avec les restrictions budgétaires imposées par les gouvernements successifs depuis une dizaine d’années. Depuis 2013 les CCI ont perdu 65% de leurs ressources fiscales.

Pour compenser cette baisse de ressources, les CCI de France ont diminué leurs charges, réduits leurs effectifs, vendus des biens pour certaines et surtout elles changent leur modèle économique. Même si leurs coûts sont encore couverts en grande partie par les ressources fiscales selon un récent rapport de la Cour des comptes, les Chambres de commerce et d’industrie doivent davantage monnayer leurs services quitte à rentrer en concurrence avec des cabinets conseils. Pas simple.

La CCI du Pays basque s’en sort plutôt bien puisque son budget de fonctionnement 2020 de 37,97 millions d’euros provenait pour un tiers environ de la vente de services, pour un autre tiers de différentes taxes et pour le dernier tiers de ressources diverses. Mais comme tous les autres présidents de CCI, André Garreta devra encore trouver des solutions car les Chambres consulaires n’échapperont pas aux redoutables coupes budgétaires programmées par le Gouvernement.

Et puis les CCI sont concurrencées dans leur rôle de guichet administratif par la dématérialisation électronique de nombreuses procédures. Elles subissent aussi la montée en puissance des compétences de développement économique des régions et des communautés d’agglomérations. Pourtant la CCI du Pays basque, l’une des plus anciennes de France, a une réelle légitimité. Administrée par des chefs d’entreprises en activité et originaires du territoire, c’est une maison ouverte à tous offrant un vrai service de proximité aux petits entrepreneurs comme aux patrons de PME. Espérons donc que cette institution séculaire continue à se moderniser.

Les ressources de la CCI Bayonne Pays Basque

34,6 % de production vendue
14 % de co-financement de projets
7,8 % de ressource fiscale provenant de la «Taxe pour Frais de Chambre»
9,5 % de taxe d’apprentissage
11,8 % de droits de ports
9,9 % d’autres activités portuaires
12,6 % d’autres sources

Les investissements et charges de la CCI Bayonne Pays Basque

Budget de fonctionnement : 37,97 M€
Appui aux entreprises et formation : 8,06 M€
ESTIA : 19,64 M€
Ports : 10,27 M€

Investissements : 7,45 M€
ESTIA : 6,57 M€
Ports : 0,31 M€
Autres : 0,58 M€

Effectif : 274
Appui aux entreprises, formation : 75
Ecole d’ingénieurs ESTIA : 147
Ports de Bayonne et Saint-Jean-de-Luz/Ciboure : 52

Mise à jour du 03 décembre 2021 – Avec une faible participation (6,8 %), la liste d’André Garreta, la seule en course, a été élue le mercredi 10 novembre. La liste Garreta comprenait 36 membres  dont 15 femmes soit un taux de 42 % supérieur au ratio national (33 %). Le 26 novembre, ces 36 membres ont élu André Garreta président de la CCI Bayonne Pays Basque . Ils ont également élu les membres du Bureau et nommé les deux conseillers du Président auprès du Bureau. Plus d’infos sur le site de la CCI avec ce lien.

Photo : André Garreta ©V.Biard