• Restons en contact

    Facebook de Cairn Communication - Vincent Biard Twitter Cairn Communication Flux RSS de Cairn Communication
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • A propos de l’auteur

    Portrait de Vincent BiardTravaillant pour la Presse et dans la communication depuis vingt ans, Vincent Biard est aujourd’hui journaliste pour la presse territoriale et économique. Il réalise également des prestations liées à l’internet et aux réseaux sociaux, des formations et des missions de conseil en communication. Il rédige aussi des articles sur ce blog, consacré à la presse territoriale, aux médias numériques et au développement économique du Pays basque et du bassin de l’Adour. Continuer la lecture →

Qwant lance un moteur de recherche en euskara

Publié le 17 mai 2017

Challenger européen de Google, le moteur de recherche français Qwant développe des versions en langue régionale. Eric Léandri, co-fondateur de cette entreprise ambitieuse est venu à Hendaye présenter la version de Qwant en euskara.

Comme 95% des Européens, vous devez probablement utiliser l’incontournable Google pour vos requêtes sur internet. Leader mondial des moteurs de recherche, l’américain Google n’est pas cependant partout en situation de quasi monopole car des rivaux résistent et d’autres se lancent. « Nous n’allons pas concurrencer Google mais offrir une alternative avec l’objectif de conquérir entre 5 et 10 % du marché européen dans les deux ans et demi qui viennent » explique Eric Léandri, cofondateur avec Jean-Manuel Rozan et Patrick Constant du moteur de recherche Qwant lancé en juillet 2013.

« Google a opéré un énorme changement dans sa stratégie à partir de 2009 en décidant d’indexer qu’une partie d’internet pour privilégier par exemple son propre réseau social mais aussi en commençant à stocker les données personnelles des utilisateurs. Google a finalement fait évoluer sa fonction de moteur de recherche vers la promotion de son écosystème composé de services complémentaires. Avec Qwant, nous voulons faire tout l’inverse. Nous indexons l’ensemble du web pour les résultats de recherche et nos utilisateurs restent anonymes quand ils utilisent car nous ne stockons pas leurs données personnelles » résume Eric Léandri.

Start-up à succès

Depuis son lancement en juillet 2013, Qwant attire de plus en plus d’internautes (32 millions de visiteurs uniques en janvier 2017) et séduit aussi des investisseurs. Ainsi en 2014, le groupe de presse allemand Axel Springer, fâché par les méthodes de Google, investit 5 millions d’euros dans Qwant et obtient 20% du capital. En 2015, la Banque européenne d’investissement (BEI) accorde un prêt de 25 millions d’euros afin de poursuivre le développement en Europe de ce moteur de recherche opérationnel en neuf langues. En février 2017, une nouvelle levée de fonds de 15 millions d’euros est réalisée auprès de la Caisse des dépôts et consignation complétée par 3,5 millions du groupe Axel Springer.

L’entreprise Qwant prévoit 10 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2017 essentiellement issus de la publicité et vise un CA de 500 millions d’euros en 2021. « Nous sommes basés à Paris, Rouen, Nice, Ajaccio mais aussi à Berlin et nous payons plus d’impôts que Google France. Nous sommes 60 salariés et devrions être 150 à la fin de l’année » explique Eric Léandri. Le succès de Qwant repose incontestablement sur l’éthique de l’entreprise et son respect de la vie privée. Un Qwant Junior a d’ailleurs été lancé en 2015 qui exclut les contenus pornographiques et violents.

Langues régionales

Miser sur les régions est également l’une des stratégies de Qwant. Après les versions en langues corse et bretonne, c’est donc une version en basque qui a été lancée le 14 avril dernier à Hendaye. Eric Léandri y a été accueilli par Kotte Ecenarro, Maire d’Hendaye en charge du transfrontalier pour l’Agglomération Pays Basque, Mathieu Bergé, président de l’Office public de la langue Basque et par Manuel de Lara, président de La Ocean Tech, l’écosystème régional labélisé French Tech équivalent de la French Tech Côte d’Azur présidée justement par Eric Léandri.

En plus d’offrir un site traduit en euskara, l’originalité de la version basque de Qwant est de proposer des résultats de recherche régionalisés. Les sites web à terminaisons .eus apparaitront en premier tout comme les informations issues de medias locaux. « « Avec Qwant.eus, c’est la première fois que Qwant lance une version en langue régionale s’adressant à des internautes de deux pays » se félicitait Eric Léandri.

Site web : www.qwant.com

Ce contenu a été publié dans Le Blog de Vincent Biard. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page