• Restons en contact

    Facebook de Cairn Communication - Vincent Biard Twitter Cairn Communication Flux RSS de Cairn Communication
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • A propos de l’auteur

    Portrait de Vincent BiardTravaillant pour la Presse et dans la communication depuis vingt ans, Vincent Biard est aujourd’hui journaliste pour la presse territoriale et économique. Il réalise également des prestations liées à l’internet et aux réseaux sociaux, des formations et des missions de conseil en communication. Il rédige aussi des articles sur ce blog, consacré à la presse territoriale, aux médias numériques et au développement économique du Pays basque et du bassin de l’Adour. Continuer la lecture →

Quel avenir pour le journalisme de presse écrite ?

Publié le 4 novembre 2013

Dans un article intitulé « Darwinisme numérique : le futur du journalisme », publié sur le site du Nouvel économiste, le grand reporter Jacques Secondi s’interroge sur l’avenir du métier de journaliste de presse écrite. Loi de l’évolution des espèces oblige, celui-ci devra s’adapter pour ne pas périr.

Imprimerie-ancienneLa gratuité de l’information et sa disponibilité immédiate sur internet conduisent  inexorablement les entreprises de presse papier à la faillite. Le constat est terrible mais hélas réaliste. Les journalistes de ces institutions sont-ils une espèce en voie de disparation ? Pour Jacques Secondi, « la crise de la presse papier se confond avec une remise en question de la fonction journalistique» écrit-il dans un  excellent article publié le 21 octobre.

Le monde de la presse change brutalement et « il n’y aura pas dans le nouvel univers le même nombre de professionnels payés pour réaliser les quatre missions (la collecte, l’investigation, l’analyse, la hiérarchisation) » prévoit Jacques Secondi. Les journalistes experts des grands journaux économiques devraient survivre mais pour les autres, c’est l’impitoyable loi de l’évolution des espèces qui sélectionnera les survivants.

Jacques Secondi imagine « trois classes de journalistes » capables de s’adapter : « les grands journalistes blogueurs, qui finissent par devenir leur propre marque, » « les professionnels qui, de plus en plus nombreux, travailleront aux frontières de l’information et de la communication » et enfin les « journalistes pauvres […] en concurrence avec… les journalistes robots. »

L’avenir du métier passera par l’adoption d’outils permettant de traiter « l’information d’une manière nouvelle » avec, par exemple, l’utilisation d’« outils d’analyse des données en masse ». Les journalistes (surtout les vieux dinosaures d’ailleurs) devront acquérir de nouvelles compétences et se convertirent aux technologies numériques.

Cliquez ici pour lire l’article sur le site du Nouvel économiste.

Le blog de Jacques Secondi : http://www.jacquessecondi.com/

Image d’illustration : Frédéric Bisson – licence Creative Commons.

Ce contenu a été publié dans Le Blog de Vincent Biard. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page