• Restons en contact

    Facebook de Cairn Communication - Vincent Biard Twitter Cairn Communication Flux RSS de Cairn Communication
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • A propos de l’auteur

    Portrait de Vincent BiardTravaillant pour la Presse et dans la communication depuis vingt ans, Vincent Biard est aujourd’hui journaliste pour la presse territoriale et économique. Il réalise également des prestations liées à l’internet et aux réseaux sociaux, des formations et des missions de conseil en communication. Il rédige aussi des articles sur ce blog, consacré à la presse territoriale, aux médias numériques et au développement économique du Pays basque et du bassin de l’Adour. Continuer la lecture →

Le (contre) pouvoir des trolls

Publié le 13 juin 2014

A peine créé, déjà trollé, le réseau social du Front national fera-t-il mieux que ceux lancés par d’autres partis politiques ? On peut en douter.

Baptisé lespatriotes.net, le réseau social du Front national a été mis en ligne dans la soirée du jeudi 8 mai 2014 et ceci sans publicité d’après la Presse. Destiné aux militants et sympathisants du parti présidé par Marine Le Pen, cette plateforme propose de publier des photos et des vidéos, d’éditer son blog ou bien encore de communiquer des informations liées à des événements. Pour dynamiser sa fréquentation, ce réseau social mise sur un système de classement récompensant les membres les plus actifs.

Quelques jours plus tard, lespatriotes.net sera relancé avec des conditions d’inscription beaucoup plus restrictives et probablement une surveillance accrue des administrateurs. Rappelons que les précédents exemples de réseaux sociaux créés par des partis politiques se sont tous soldés par des échecs.

Trolls, euros et page 404

Lancé en janvier 2010 après un an de préparation et avec 500 000 euros de budget, le réseau social de l’UMP baptisé « les créateurs de possible » n’aura rassemblé que 16 000 utilisateurs (dont de nombreux trolls) pour finalement fermer au bout d’une année. Le Mouvement Démocrate de François Bayrou lancera lesdemocrates.fr en février 2009. Malgré une nouvelle version en septembre 2010, ce réseau social finira également par afficher une page 404 avant de pointer vers le site officiel du parti.

Désirs d’avenir, le site web participatif de Ségolène Royal lancé en 2006 est toujours présent mais semble inactif depuis environ une année. En septembre 2009, le graphisme ringard de la nouvelle version de ce site avait provoqué la risée du web.

Le sabotage par des trolls est typique de l’esprit blagueur d’Internet. Dans le cas du réseau social du Front National, il aura été particulièrement virulent comme le sont souvent les débats autour de ce parti. Une fois ce problème de trolls réglé par une modération efficace, reste la question de l’intérêt pour un parti politique de créer son propre réseau social.

Peu de contributions ? L’image d’un parti inactif. Des contributions trop parfaites ? Des manipulations de community managers forcément. Une modération excessive ? La liberté d’expression est brimée camarade.
Ne vaut-il pas mieux diffuser habilement son message sur les commentaires d’articles de journaux, sur les forums ou sur les réseaux sociaux ? D’accord ou pas avec les idées du Front national, c’est un vrai sujet pour les professionnels de la communication.

 

Ce contenu a été publié dans Le Blog de Vincent Biard. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page