• Restons en contact

    Facebook de Cairn Communication - Vincent Biard Twitter Cairn Communication Flux RSS de Cairn Communication
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • A propos de l’auteur

    Portrait de Vincent BiardTravaillant pour la Presse et dans la communication depuis vingt ans, Vincent Biard est aujourd’hui journaliste pour la presse territoriale et économique. Il réalise également des prestations liées à l’internet et aux réseaux sociaux, des formations et des missions de conseil en communication. Il rédige aussi des articles sur ce blog, consacré à la presse territoriale, aux médias numériques et au développement économique du Pays basque et du bassin de l’Adour. Continuer la lecture →

La fin d’une aventure

Publié le 19 juillet 2014

Pascal-BernuchonL’usine d’hélicoptères ultra légers de Bayonne ferme ses portes sans avoir vendu un seul appareil. C’est bien dommage car le concept de Pascal Bernuchon était ambitieux et innovant. Les collectivités territoriales qui ont investi de l’argent public dans ce projet ont, malgré tout, eu raison de le faire mais l’aventure industrielle comporte, hélas, des risques.

Quelle surprise en découvrant dans le quotidien Sud Ouest du 17 juillet 2014 que la société Helitechnica de Bayonne était en liquidation judiciaire. Créée par Pascal Bernuchon,  un pilote d’hélicoptère, Helitechnica développait un ambitieux projet de construction et de commercialisation d’hélicoptères ultra légers. L’idée était de démocratiser la pratique de ce type d’aéronef.

Depuis avril 2013, Helitechnica occupait des locaux tout neufs (2 800 m²) sur la zone Technocité de Bayonne. Quatorze personnes y étaient employées et un premier modèle d’hélicoptère vendu 149 500 euros avait récemment obtenu la certification de la Direction générale de l’aviation civile.

Malheureusement, et selon Sud Ouest, « aucun hélicoptère vendu, une ardoise de 2 millions d’euros et des salaires qui n’étaient plus payés ont motivé la décision du tribunal de liquider les deux sociétés impliquées dans cette affaire : BHR Aircraft et Helitechnica. » Je ne connais pas les détails de cette fin d’activité mais je la regrette.

J’avais rencontré Pascal Bernuchon à Izarbel en 2004 lorsqu’il démarrait son projet via son bureau d’études alors baptisé Avsun.  Installé ensuite à Biarritz puis à Bayonne, il avait su convaincre des partenaires financiers de le suivre dans cette aventure. J’avais eu l’occasion de rédiger d’autres articles. Je lui avais également rédigé un dossier de presse. L’homme était ingénieux, ambitieux et courageux. Le challenge de produire des hélicoptères en France rendait l’aventure encore plus belle.

Des collectivités territoriales comme la Région Aquitaine (qui avait voté une aide d’un million d’euros) ou la Communauté d’agglomération Côte Basque – Adour contribuaient à la réalisation du projet. Elles ont eu raison. Il se trouvera des critiques pour dénigrer cette aide publique. Voir des collectivités investir dans du développement industriel innovant -évidement risqué- est pour moi justifié. J’espère que notre région comptera d’autres initiatives d’entrepreneurs de cette trempe.

En photo :
Pascal Bernuchon à Izarbel, en 2006, devant les plans de son mini hélicoptère. 

Ce contenu a été publié dans Le Blog de Vincent Biard. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

3 réponses à La fin d’une aventure

  1. Pascal BERNUCHON dit :

    Merci Vincent,
    Rien n’est perdu les repreneurs sont la!
    je recommencerais sans hésiter, toutefois, avec moins d’ingénieurs c’est certain.
    Petit rectificatif cinq hélicoptères ont été vendus, non livrés à ce jour.Je vais continuer ma route de concepteur. Marcel Dassault disait » ne rien lâcher,rien lâcher, alors! »

  2. CAZES Maurice dit :

    Quelle tristesse ! Tout ça pour un manque de trésorerie de 2 millions d’euros.
    Les collectivités territoriales auraient dû vous dérouler le tapis rouge et vous soutenir jusqu’au bout dans votre beau projet au lieu de dilapider l’argent du contribuable.
    Le France est foutue ! Partez aux US et concurrencez le R22 !
    Courage !
    Cordialement,
    Maurice CAZES
    Ingénieur ESIEE

  3. Pierre-François MONET dit :

    Quelle catastrophe cette France du 21ième siècle pas capable de soutenir des entrepreneurs de cette trempe!…
    Oui le France est sur la très mauvaise pente…
    Bon courage Pascal!
    Amicalement

    Pierre-François MONET
    Ingénieur ESIEA
    ex propriétaire de R22 qui a fait faire à Pascal en 1992 son premier vol en R22!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page