Des fonds européens pour l’innovation

31 mai 2016

71,2 millions d’euros de fonds européens financeront 58 projets transfrontaliers réalisés entre la France, la principauté d’Andorre et l’Espagne. Une quinzaine de ces projets concerne le Pays basque avec d’ambitieuses coopérations transfrontalières sur des thématiques innovantes.

innovation europePOCTEFA est l’acronyme du programme opérationnel de coopération territoriale Espagne-France Andorre. « C’est une déclinaison des fonds européens de développement économique régional, les fameux FEDER, qui laisse une part de gestion et de décision aux collectivités locales » explique Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Celui-ci était représenté par les conseillers départementaux Maïder Arosteguy et Marc Cabane au comité de programmation du POCTEFA qui décidait de l’attribution de ces fonds.

Composé donc de représentants de collectivités territoriales et d’organismes publics des trois pays, le comité de programmation du POCTEFA, présidé par le bayonnais Mathieu Bergé conseiller régional d’Aquitaine, s’est réuni le 11 mai 2016 à Jaca, en Aragon.
Au programme : l’allocation (ou non) de fonds aux projets présentés individuellement, ou conjointement, par des collectivités territoriales, clusters, entreprises ou encore associations mais toujours dans une logique de coopération transfrontalière. Le fonds POCTEFA assure 65% du financement, le reste étant à la charge des porteurs de projet.

Poctefa-Bayonne-mai2016Cent-vingt-deux dossiers avaient été proposés et 58 ont été finalement approuvés lors de ce comité de programmation pour un montant de 71,2 millions d’euros soit 40% de l’enveloppe totale du programme.

Au siège bayonnais du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques était organisé une conférence de presse (photo ci-contre) le 20 mai 2016 afin de rendre publiques les choix du comité de programmation du POCTEFA.

Savoir faire local et ambitions internationales

Ce sont 41 projets transfrontaliers impliquant le territoire des Pyrénées-Atlantiques qui ont obtenu des financements et, parmi eux, une quinzaine concerne le Pays basque pour un total d’environ vingt-sept  millions d’euros. Ces projets se divisent en cinq axes: l’innovation et la compétitivité, l’adaptation au changement climatique et la prévention des risques, l’utilisation durable des ressources locales, la mobilité des biens et des personnes, le renforcement des compétences et l’inclusion au sein des territoires.

Parmi tous ces projets, j’en ai retenu deux que je pense opportun de citer sur le thème du développement économique car ils illustrent bien une ambition d’innovation s’appuyant sur un savoir-faire local et un patrimoine culturel (osons le mot).

Le projet « Connect Innovation » présenté par l’Agglomération Sud Pays Basque et par l’école d’ingénieurs ESTIA va percevoir 1,2 million d’euros pour bâtir de Zarautz, au Pays basque espagnol, à Hossegor, dans les Landes un living lab dédié au nautisme et aux sports aquatiques. Réunissant notamment l’importante filière glisse régionale et les entreprises du numérique forcement novatrices, ce projet propose de mettre en place un laboratoire dʼinnovation ouverte (open innovation) dans lequel lʼutilisateur est placé au centre du dispositif avec lʼidée de concevoir puis de tester dans des conditions réelles des produits ou services innovants.

Autre projet intéressant avec « Health LSR » comme « Santé & Pièces moulées en silicone liquide (LSR) » présenté par la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays basque et qui recevra près de 1,3 millions d’euros du POCTEFA. D’après ce que j’en ai compris, ce projet ambitionne d’adapter le savoir-faire local du caoutchouc hérité de l’industrie de la chaussure aux besoins du marché de la santé avec notamment des produits en silicone.

On peut critiquer les femmes et hommes politiques mais on peut aussi saluer leur travail (et ceux des agents territoriaux) quand ils réussissent à produire et défendre de tels dossiers de financement car ce n’est pas si facile. Le 27 juin 2016, l’université de Bayonne, accueillera un séminaire rassemblant les acteurs de ces 41 projets et un deuxième appel à projets est prévu pour la fin de l’année.

En photo de gauche à droite : Max Brisson, Jean-Jacques Lasserre, Mathieu Bergé et Maïder Arosteguy au siège bayonnais du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques lors de la conférence de Presse du 20 mai 2016 rendant publiques les choix du comité de programmation du POCTEFA.

En savoir plus :

Le site du POCTEFA : https://www.poctefa.eu/fr/

La liste des projets programmés (PDF) en cliquant ici.

Les membres du comité de programmation du POCTEFA (PDF) en cliquant ici.