• Restons en contact

    Facebook de Cairn Communication - Vincent Biard Twitter Cairn Communication Flux RSS de Cairn Communication
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • A propos de l’auteur

    Portrait de Vincent BiardTravaillant pour la Presse et dans la communication depuis vingt ans, Vincent Biard est aujourd’hui journaliste pour la presse territoriale et économique. Il réalise également des prestations liées à l’internet et aux réseaux sociaux, des formations et des missions de conseil en communication. Il rédige aussi des articles sur ce blog, consacré à la presse territoriale, aux médias numériques et au développement économique du Pays basque et du bassin de l’Adour. Continuer la lecture →

Demain l’Océan

Publié le 21 avril 2016

GuetAlors que de nouvelles lois sont en discussion au Parlement pour dynamiser l’économie maritime française, au Pays basque, les deux grandes collectivités territoriales du littoral lancent des stratégies intelligentes pour développer les filières liées à l’Océan.

Selon une récente étude de l’Institut national de la statistique (Insee), l’économie maritime en France représente 450 000 emplois dont environ 30 000 en Aquitaine (et 50 000 au total pour la grande région ALPC). Ce secteur économique pèse 1,7 % de l’emploi total en France et plus de 8 % des emplois maritimes de l’Union européenne.

Actuellement, une série de mesures destinée à renforcer la compétitivité des activités maritimes est en discussion au Parlement. Ces lois portent sur la gouvernance des ports, la modernisation du droit du travail des gens de mer, la protection des eaux conchylicoles, les énergies marines renouvelables ou bien encore le rejet en mer de boues de dragage (bientôt interdit).

En France, l’économie maritime réalise 60 à 70 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel (source : Sénat) soit autant que l’automobile et deux fois plus que l’aéronautique. Notre pays possède le deuxième espace maritime du monde par sa superficie, ce qui lui offre un immense potentiel de développement d’énergies marines renouvelables : courants (hydrolienne), houle et vagues (houlomotrice), vent (éolienne en mer), différences de températures (énergie thermique).

La filière nautique française compte plus de 5 000 entreprises, représente près de 40 000 emplois et plus de 4,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, exporte  72% de sa production. D’après les informations communiquées par les organisateurs du salon nautique de Paris, l’industrie nautique française serait « leader mondial de la voile, de la glisse, et parmi les premiers producteurs de bateaux à moteur ».

Le Pays basque mise sur l’économie bleue

lancementOLLOrganisées par la Communauté d’Agglomération Côte basque Adour à Biarritz le 15 mars 2016, les premières « Rencontres technologiques » avaient pour thème « Les nouvelles technologies au service de l’économie de l’océan et du littoral » et s’inscrivaient dans la stratégie de développement de cette filière avec un projet de technopole spécifique implantée -à priori- sur Biarritz. Une semaine plus tard, le mardi 22 mars 2016, c’est la Communauté d’Agglomération Sud Pays Basque qui lançait officiellement l’association « Ocean Living Lab Transfrontalier » (photo ci-dessus) pour développer la filière économique du surf, du nautisme et des sports aquatiques.

Que cela soit dans la Presse ou lors de conférences, les élus de ces deux collectivités territoriales (qui devraient bientôt fusionner au sein d’une même structure agrandie à l’échelle du Pays basque) et en particulier Michel Veunac, maire de Biarritz, lors de l’ouverture des « Rencontres technologiques », assurent que les deux stratégies sont compatibles voire même complémentaires.

Effectivement, le projet de l’Agglomération Côte Basque Adour, davantage scientifique semble-t-il, s’orienterait plutôt vers les énergies marines renouvelables, les ressources maritimes, la gestion du littoral tandis que celui porté par l’Agglomération Sud Pays Basque ambitionne les loisirs et le nautisme avec les technologies numériques comme valeur ajoutée. Evidemment, le développement de ces deux stratégies se croisera dans certains secteurs comme, par exemple, ceux du tourisme, de la glisse et de la gestion du littoral qui sont associés.

Avec son patrimoine maritime ancestral et sa culture surf, sa géographie atlantique et frontalière, ses équipements et structures d’accompagnements sans oublier l’esprit volontaire et collaboratif local, le Pays basque dispose de solides atouts pour se développer dans cette filière maritime prometteuse.

Photos Vincent Biard
Ce contenu a été publié dans Le Blog de Vincent Biard. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page